Confort d’été, les gestes qui sauvent la fraîcheur de la maison

Comment préserver la fraîcheur de votre logement en période estivale et de forte chaleur ? Adopter des comportements de « bon sens », aérer au bon moment, brasser l’air efficacement: ces réflexes peuvent être suffisants dans la majorité des cas pour garder votre logement à une température acceptable et vous passer de climatisation.

Edito Guide ADEME “Chaud dehors, frais dedans”.

Le confort est une notion subjective, c’est-à-dire que dans une situation donnée deux personnes ne ressentiront pas forcément la même chose. Nous ne sommes pas tous égaux physiquement et cela se manifeste aussi lorsque nous devons faire face à la chaleur.

La lutte contre les fortes chaleurs dans l’habitation est une thématique historiquement moins étudiée dans nos régions. En effet, depuis des siècles, nous savons comment créer de la chaleur, principalement grâce à la combustion du bois puis des hydrocarbures. Ce n’est que très récemment que la production de froid prend son essor dans les logements individuels.

Face à la chaleur dans nos habitats, il y a 3 grands types de situations :

  • Le logement est fait de matériaux qui donnent une grande inertie (murs en pierre, en béton, etc…) et qui garantissent un fort déphasage, c’est-à-dire une longue durée entre le pic de chaleur extérieur et le ressenti de chaleur à l’intérieur. Ici, les gestes à mettre en place permettent de conserver ce confort qu’apporte la maison mais peuvent être parfois facultatifs.
  • Le logement ne dispose pas d’une forte inertie (ossature bois, isolation intérieure, etc…) et les surchauffes d’été sont fréquentes mais compensées plus ou moins efficacement par de la climatisation. Le problème principale de cette situation réside dans le fait que cette climatisation, outre les éventuels impacts sur la santé, vient ajouter une consommation d’énergie non-négligeable dans le bilan annuel. Il n’est pas rare de constater que la consommation annuelle d’énergie a doublé suite à l’installation d’un groupe de climatisation.
  • Le logement n’a pas ou peu d’inertie de part sa conception, les surchauffes d’été sont fréquentes également mais les habitants déploient tout un ensemble de gestes et d’habitudes afin d’atténuer au mieux cet inconfort et passer un été dans de bonnes conditions.

Cette dernière situation est répandue et assez facile à atteindre à condition de connaître et d’appliquer ces gestes qui sauveront votre été à la maison.

Etape 1 : chercher l’ombre

Volets, stores, pare-soleil, auvents, tous les moyens sont bon pour empêcher le soleil d’entrer dans la maison. Privilégier les éléments extérieurs au logement, de couleur claire pour éviter d’accumuler la chaleur, si possible naturels (arbres) et surtout sur les façades et ouvrants exposés au soleil (Est, Sud, Ouest).

Bien entendu, il vaut mieux fermer les fenêtres dès que la température extérieure dépasse la température intérieure du logement.
La plupart des végétaux présentent un avantage certain : en été leurs feuilles créés de l’ombre tandis qu’en hiver, l’absence de feuille permet au soleil de chauffer gratuitement la maison. En revanche, l’implantation est à anticiper de plusieurs années, ce n’est pas une solution à court terme.

Etape 2 : profiter de la fraîcheur quand elle est là

Lorsque la température extérieure est redescendue en dessous de la température intérieure du logement, il faut trouver le moyen de faire entrer cet air afin de laisser les murs, les sols, les plafonds, les objets se décharger de la chaleur accumulée.

La circulation d’air est à privilégier, l’air chaud ayant tendance à monter. Ne pas oublier d’ouvrir les fenêtres de l’étage pour créer une forme de “tirage” du bas vers le haut.
L’arrosage en soirée permettra aussi de rafraîchir l’air, attention toutefois aux restrictions d’arrosage estivales.

Etape 3 : brasser l’air

En pleine journée, en pleine chaleur, les fenêtres sont fermées et ombragées pour éviter de faire entrer la canicule, le brassage de l’air apporte une sensation de fraîcheur. Un ventilateur d’appoint ou un plafonnier apporteront un confort à l’utilisateur dans la pièce. Attention : l’usage de ces appareils est inutile s’il n’y a personne, cela ne fait que brasser l’air, il ne faut pas oublier de les éteindre lorsqu’on quitte la pièce, au même titre que l’éclairage.

En conclusion, nous avons maintenant quelques armes pour affronter sereinement l’été qui approche. Bien entendu, ces gestes et habitudes ne font pas tout, un logement bien isolé est une approche bien plus efficace et durable dans le temps. Pour faire les bons choix lors de vos travaux et ne pas faire l’impasse sur le confort d’été, le plus simple reste d’appeler votre Conseiller INFO ÉNERGIE.

Les commentaires sont fermés.