Les démarchages abusifs dans les Vosges

Ces derniers jours, plusieurs particuliers nous ont signalé que du démarchage téléphonique abusif se déroulerait sur les communes du Pays de la Déodatie.

La personne appelle et se présente comme faisant partie d’un service “Conseil Habitat”. Il s’agit de forcer le particulier à recevoir une visite “obligatoire” pour vérifier la charpente ou l’isolation, que ceci s’inscrit dans un cadre réglementaire et qu’il n’est pas possible de s’y soustraire.

Ceci est un démarchage abusif, et illégal bien entendu, visant a minima à faire faire des travaux inutiles et délétères aux propriétaires visités. Pire, il peut s’agir d’un repérage en vue d’organiser des cambriolages !

Les organismes publics ne démarchent pas

Force est de constater que de plus en plus d’entreprises démarchent par téléphone les particuliers en usurpant l’identité ou en se prétendant envoyé par un organisme public. L’Espace INFO ÉNERGIE vous rappelle qu’aucun organisme public ne contacte jamais directement les particuliers en vue de leur fournir des services commerciaux ou diagnostics thermiques gratuits.

Face à la recrudescence d’appels téléphoniques de particuliers désorientés par les propositions commerciales de sociétés offrant des équipements ou des travaux, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) met en garde le public contre le démarchage téléphonique et/ou à domicile.

Que ce soit pour des travaux financés à 100% ou des campagnes de diagnostic gratuit sous couvert d’aides de l’ADEME, de l’Etat ou de l’ANAH, l’ADEME rappelle qu’elle n’effectue AUCUN démarchage téléphonique.

Le particulier doit pouvoir définir son besoin en fonction des caractéristiques de son logement, de ses envies et de son budget. L’ADEME vous conseille de prendre contact avec un Point Info Rénovation Service soutenu par l’Etat : un Espace INFO ÉNERGIE, l’ANAH ou l’ADIL.

→ Site Rénovation Info Service du gouvernement

L’information apportée permet au particulier d’apprécier les propositions techniques et financières qui lui sont faites et de se prémunir contre des travaux inadaptés, mal faits et d’éventuels litiges.

En cas d’utilisation abusive des mentions EIE ou ADEME, l’ADEME se réserve le droit d’engager les procédures qu’elle jugerait utiles.

> Pour aller plus loin :

Les commentaires sont fermés.